Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

UN BILAN LIPIDIQUE QUI NOUS EN DIT LONG

Par Nathalie Vadeboncoeur, inf., M. Sc.
Conseillère clinicienne, programme obésité, promotion de la santé et réadaptation. Direction des soins infirmiers, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Vous vous demandez comment une infirmière clinicienne du programme de prévention des maladies cardiaques (PPMC) peut s'y prendre pour établir le niveau de risque cardiovasculaire à partir d'un bilan lipidique? Voici une échelle d'évaluation et trois observations cliniques qui vous permettront de mieux comprendre.

Vous rencontrez en clinique de prévention et de réadaptation cardiaque les trois personnes suivantes qui veulent comprendre pourquoi elles n'ont pas les mêmes valeurs cibles à atteindre dans les composantes de leur bilan lipidique.

Situation 1 : Madame Lajeunesse
Âge : 30 ans
Sexe : féminin
Tabagisme actif : non
Diabète : non
Tension artérielle (TA) non traitée : 100/60 mm Hg

Cholestérol lipoprotéine de haute densité
(C-HDL) :
1,94 mmol/l
Cholestérol lipoprotéine de basse densité
(C-LDL) :
2,24 mmol/l
Cholestérol total (CT) : 4,46 mmol/l
Antécédents de premier degré : aucun

 

Situation 2 : Monsieur Latendresse
Âge : 45 ans
Sexe : masculin
Tabagisme actif : oui
Diabète : non
Tension artérielle (TA) non traitée : 145/75 mm Hg

Cholestérol lipoprotéine de haute densité
(C-HDL) :
1,49 mmol/l
Cholestérol lipoprotéine de basse densité
(C-LDL) :
2,46 mmol/l
Cholestérol total (CT) : 4,85 mmol/l
Antécédents de premier degré : aucun

 

Situation 3 : Monsieur D'Amour
Âge : 57 ans
Sexe : masculin
Tabagisme actif : non
Diabète : oui
Tension artérielle (TA) non traitée : 132/80 mm Hg

Cholestérol lipoprotéine de haute densité
(C-HDL) :
0,99 mmol/l
Cholestérol lipoprotéine de basse densité
(C-LDL) :
3,76 mmol/l
Cholestérol total (CT) : 5,73 mmol/l
Antécédents de premier degré : maladie cardiovasculaire (MCV), c'est-à-dire que son père a fait un infarctus du myocarde à l'âge 52 ans.

 

Le bilan lipidique doit être interprété en fonction du risque cardiovasculaire. L'échelle de Framingham (FRS) (Annexe), est un outil pour évaluer le risque cardiovasculaire sur 10 ans chez les individus qui ne sont pas classés à risque élevé (Grover et al. , 2007). Le risque est calculé à partir du sexe, de l'âge, du C-HDL, du CT, de la TA systolique (TAS) traitée ou non et du tabagisme. De plus, Anderson et al. (2012) considèrent, dans l'évaluation de ce risque, le diabète après 40 ans ou à partir de 30 ans si un diagnostic de diabète est posé depuis 15 ans ou encore en présence d'une maladie vasculaire athéro-scélorotique (MVAS). L'histoire familiale de MCV prématurée augmente le risque cardiovasculaire de 1,7 fois chez la femme et de 2,0 fois chez l'homme, et c'est pourquoi ce critère fait partie de l'évaluation globale du risque cardiovasculaire (Anderson et al., 2012; Lloyd-Jones et al., 2004).

Le niveau de risque est établi selon les lignes directrices canadiennes (Anderson et al., 2012)

Faible : risque calculé sur 10 ans < 10 %
Modéré : risque calculé sur 10 ans entre 10 % et 19 %
Élevé : risque calculé ≥20 %, avec un diagnostic de MCV, MVAS et la majorité des diabétiques adultes

Lorsque le niveau de risque cardiovasculaire total est établi chez le patient, nous sommes en mesure de mieux évaluer les cibles à atteindre en ce qui concerne le cholestérol sanguin. De plus, les recommandations canadiennes sur le traitement de la dyslipidémie prennent en considération l'avis des experts sur l'apolipoprotéine B 100 (apoB 100). L'apoB 100 est présente à la surface des particules du C-LDL. Ces dernières sont plus athérogènes, car elles ont une affinité plus grande pour la matrice de l'intima de la paroi artérielle (Barter et al., 2006; Björnheden, Babyi, Bondjers & Wiklund, 1996). La mesure de la quantité d'apoB 100 reflète donc le nombre total de particules athérogènes (Holme, Aastveit, Hammer, Jungner & Walldius, 2008). Plusieurs études ont démontré que l'apoB 100 est un meilleur marqueur d'évènements cardiovasculaires que le C-LDL (Barter et al., 2006; Holme, Aastveit, Jungner & Walldius, 2008; Sniderman et al., 2003). Cependant, la mesure de l'apoB 100 est une alternative au C-LDL dans le traitement de la dyslipidémie (Anderson et al., 2012; Sniderman & Solhpour, 2009). Actuellement, il n'y a pas de consensus d'experts sur la cible de l'apoB 100 pour les patients à faible risque de MCV.

À la lumière de ces informations, voir le tableau pour les cibles à atteindre selon le pourcentage de risque calculé à l'aide de la grille de FRS (Annexe) pour les trois histoires de cas.

Cibles selon niveau de risque de MCV de FRS (Anderson et al., 2012; Grundy et al., 2002)


Niveau de risque

Faible < 10 %

Modéré 10 %-19 %

Élevé ≥ 20 %
ou
modéré 10 %-19 %
(traité avec hypolipémiant)

Résultat des patients selon FRS

Mme Lajeunesse
< 1 %

M. Latendresse 13,3 %

M. D'Amour
> 30 %

Bilan lipidique

Cibles

Résultats

Cibles

Résultats

Cibles

Résultats

Triglycérides (mmol/l)

< 1,5

0,61

< 1,5

1,99

< 1,5

2,16

C-HDL (mmol/l)

Hommes

> 1,0

--------

> 1,0

1,49

> 1,0

0,99

Femmes

> 1,3

1,94

> 1,3

--------

> 1,3

--------

C-LDL (mmol/l)

< 5,0

2,24

< 3,5

2,46

≤ 2,0

3,76

CT/HDL (mmol/l)

< 6,0

2,30

< 5,0

3,26

< 4,0

5,79

apoB 100 (g/l)

Pas de cible

< 1,20

0,84

≤ 0,80

1,22


En somme, ce tableau guide l'infirmière de la clinique et le patient dans la détermination des objectifs, pour atteindre les cibles soit par l'adoption, le maintien ou la modification des habitudes de vie (exercice, nutrition, cessation tabagique). Il peut également servir pour l'introduction ou non d'un traitement médicamenteux.

Annexe

Grille de Framingham pour l'évaluation du risque cardiovasculaire (D'Agostino et al., 2008)

HOMME

Risque cardiovasculaire estimé sur 10 ans (Framingham Heart Study)

Points

Âge

HDL-C

Total chol.

TAS
non traitée

TAS traitée

Fumeur

DB

 
-2

 

> 1,6

 

< 120

 

 

 

 
-1

 

1,3-1,6

 

 

 

 

 

 
0

30-34

1,2-1,3

< 4,1

120-129

< 120

NON

NON

 
1

 

0,9-1,2

4,1-5,2

130-139

 

 

 

 
2

35-39

<0,9

5,2-6,2

140-159

120-129

 

 

 
3

 

 

6,2-7,2

160 +

130-139

 

OUI

 
4

 

 

> 7,2

 

140-159

OUI

 

 
5

40-44

 

 

 

160+

 

 

 
6

45-49

 

 

 

 

 

 

 
7

 

             
8

50-54

             
9

 

             
10

55-59

             
11

60-64

             
12

65-69

             
13

 

             
14

70-74

             
15

75 +

            Total
Points alloués                

 

Risque cardiovasculaire (%)

Points

Risque %

Points

Risque %

Points

Risque %

≤ -3

< 1

5

3,9

13

15,6

-2

1,1

6

4,7

14

18,4

-1

1,4

7

5,6

15

21,6

0

1,6

8

6,7

16

25,3

1

1,9

9

7,9

17

29,4

2

2,3

10

9,4

18+

> 30

3

2,8

11

11,2

ATCD MCV : X 2,0

4

3,3

12

13,3

FEMME

Risque cardiovasculaire estimé sur 10 ans (Framingham Heart Study)

Points

Âge

HDL-C

Total chol.

TAS
non traitée

TAS traitée

Fumeur

DB

 
-3

 

 

< 120

< 120

 

 

 

 
-2

 

>1,6

 

 

 

 

 

 
-1

 

1,3-1,6

 

 

< 120

 

 

 
0

30-34

1,2-1,3

120-129

120-129

 

NON

NON

 
1

 

0,9-1,2

130-139

130-139

 

 

 

 
2

35-39

< 0,9

140-149

140-149

120-129

 

 

 
3

 

 

 

 

130-139

OUI

 

 
4

40-44

 

150-159

150-159

 

 

OUI

 
5

45-49

 

> 160

> 160

140-149

 

 

 
6

 

 

 

 

150-159

 

 

 
7

50-54

     

160 +

     
8

55-59

             
9

60-64

             
10

65-69

             
11

70-74

             
12

75 +

            Total
Points alloués                

 

Risque cardiovasculaire (%)

Points Risque % Points Risque % Points Risque %

≤ -2

< 1

6

3,3

14

11,7

-1

1,0

7

3,9

15

13,7

0

1,2

8

4,5

16

15,9

1

1,5

9

5,3

17

18,5

2

1,7

10

6,3

18

21,5

3

2,0

11

7,3

19

24,8

4

2,4

12

8,6

20

28,5

5

2,8

13

10,0

21+

> 30

  ATCD MCV : x 1,7

 

Références

Anderson, T.J., Grégoire, J., Hegele, R.A., Couture, P., Mancini, G.B.J., McPherson, R. … Ur, E. (2012). Update of the Canadian Cardiovascular Society Guidelines for the Diagnosis and Treatment of Dyslipidemia for the Prevention of Cardiovascular Disease in the Adult. Canadian Journal of Cardiology, 29 (2013), 151-167.
Barter, P.J., Ballantyne, C. M., Carmena, R., Castro Cabezas, M., Chapman, J., Couture, P. ... Williams, K.M.S. (2006). Apo B versus cholesterol in estimating cardiovascular risk and in guiding therapy: Report of the Thirty-Person/Ten-Country Panel. Journal of Internal Medicine, 259, 247-58.
Björnheden, T., Babyi, A., Bondjers, G., & Wiklund, 0. (1996). Accumulation of lipoprotein fractions and subfractions in the arterial wall, determined in an in vitro perfusion system. Atherosclerosis, 123, 43-56.
D'Agostino, R.B., Vasan, R.S., Pencina, M.J., Wolf, P.A., Cobain, J.M., Massaro, J.M., & Kannel, W.B. (2008). General Cardiovascular Risk Profile for Use in Primary Care: The Framingham Heart Study. Circulation, 117, 743-753.
Grover, S.A., Lowensteyn, I., Joseph, L., Kaouache, M., Marchand, S., Coupal, L., Boudreau, G. (2007). Cardiovascular Health Evaluation to Improve Compliance and Knowledge Among Uninformed Patients (CHECK-UP) Study Group. Patient knowledge of coronary risk profile improves the effectiveness of dyslipidemia therapy: The CHECK-UP Study: A randomized controlled trial. Archives of Internal Medicine, 167(21), 2296-303.
Grundy, S.M., Becker, D., Clark, L.T., Cooper, R.S., Denke, M.A., Howard, W.J. ... Van Horn, L. (2002). Third Report of the National Cholesterol Education Program (NCEP) Expert Panel on Detection, Evaluation, and Treatment of High Blood Cholesterol in Adults (Adult Treatment Pane lII). Final Report. (NIH i-Ref-49).
Holme, I., Aastveit, A.H., Hammar ,N., Jungner, I., & Walldius, G. (2008). Relationship between lipoprotein components and risk of ischaemic and haemorrhaqic stroke in the Apolipoprotein MOrtality RISk study (AMORIS). Journal of Internal Medicine, 265, 275-87.
Holme, I., Aastveit, A.H., Jungner, I., & Walldius, G. (2008). Relationship between lipoprotein components and risk of myocardial infarction: age, gender and short versus longer follow-up periods in the Apolipoprotein MOrtality RISk study (AMORIS). Journal of Internal Medicine, 264, 30-8.
Lloyd-Jones, D.M., Nam, B.H., D'Agostino, R.B., Levy, D., Murabito, J.M., Wang,T.J. ... O'Donnell, C.J. (2004). Parental cardiovascular disease as a risk factor for cardiovascular disease in middle-aged adults – A prospective study of parents and offspring. The Journal of the American Medical Association, 291(18), 2204-11.
Sniderman, A., & Solhpour, A. (2009). Targeting targets for LDL-lowering therapy: lessons from the Collaborative Atorvastatin Diabetes Study (CARDS). Clinical Chemistry, 55 (3), 391-3.
Sniderman, A.D., Furberg, C.D., Keech, A., Roeters van Lennep, J.E., Frohlich, J., Jungner, I., & Walldius, G. (2003). Apolipoproteins versus lipids as indices of coronary risk and as targets for statin therapy treatment. The Lancet, 361, 777-80.

Recherche

Mots clés

TD