Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Obésité et embonpoint : quels impacts économiques au Québec?

Lisez un résumé du rapport de l'INSPQ (2016)

Le dernier texte sur le sujet, publié en mars 2016 par Chantal Blouin de l'Institut national de santé publique (INSPQ), présente une évaluation des conséquences économiques de l'obésité et de l'embonpoint au Québec. Il s'agit d'une synthèse de trois publications (INSPQ, 2014a, 2015a, 2015b). En voici un résumé.

L'embonpoint correspond à un indice de masse corporel (IMC) de 25 à 29,9, tandis que l'obésité correspond à un IMC de 30 et plus. Les coûts directs liés à l'embonpoint et à l'obésité sont les coûts entraînés par la prestation de services de santé. Trois principaux coûts directs ont été examinés : les consultations médicales, les hospitalisations et la consommation de médicaments. Dans le cas des individus obèses, une différence significative en ce qui concerne les trois types de coûts a été relevée : l'excédent du nombre de nuits d'hospitalisation était de 94 % supérieur à celui des individus de poids normal; l'excédent du nombre de consultations était de 13 %; l'excédent de médicaments consommés était de 40 %. Pour les individus qui souffraient d'embonpoint, seule la consommation de médicaments était supérieure de 17 %. En 2011, les coûts directs de cette utilisation additionnelle de services sont estimés à 2,27 milliards de dollars au Québec. La même année, les coûts indirects liés à l'invalidité étaient estimés à 630 millions de dollars.

Les principales sources de données pour cette étude sont l'Enquête nationale sur la santé de la population (ENSP), ainsi que la Base de données sur les dépenses nationales de santé (BDDNS). Les données recueillies sont celles que les répondants ont déclarées lors de l'enquête et n'ont pas été mesurées ou validées de façon indépendante. Ainsi, ces résultats sont probablement conservateurs, car ils sont fondés sur des données vraisemblablement sous-estimées quant au poids des répondants et à leur utilisation de certains services de santé.

Les raisons économiques justifiant la lutte à l'embonpoint et à l'obésité sont multiples. Selon la synthèse de l'INSPQ (2016), les dépenses publiques en santé au Canada et au Québec, de 2000 à 2010, ont connu un rythme de croissance beaucoup plus élevé que celui de l'inflation. En 2013, plus de 42 % des dépenses publiques au Québec étaient consacrées aux soins de santé. L'amélioration de l'état de santé de la population n'influence pas seulement les dépenses de santé. Elle peut aussi mener à des gains de productivité sur le plan de l'économie du Québec. Dans le cadre de la lutte à l'embonpoint, la littérature actuelle souligne la nécessité d'investir dans une diversité d'actions. Afin de réduire le fardeau économique de l'obésité, chaque palier de gouvernement doit se doter d'un éventail de mesures qui intègre à la fois des interventions éducatives et des changements dans les environnements bâti, socioculturel, économique et politique afin de les rendre plus propices à l'activité physique et à une saine alimentation.

Enfin, l'auteure conclut : « les changements sociaux ayant mené au fardeau économique actuellement associé à l'obésité ont pris des décennies à se mettre en place; il faudra intensifier les efforts pour créer des environnements qui facilitent des choix plus sains ».

» Consultez le document complet : L'obésité et l'embonpoint : quels sont les impacts économiques au Québec?

Edith Santerre, IPSPL, M. Sc., Ph. D. (c.)

Références :

Institut national de la santé publique du Québec. (2014a). Le fardeau économique de l'obésité et de l'embonpoint : revue de la littérature. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1750_FardeauEconoObesiteEmbonpoint_RevueLitt.pdf

Institut national de la santé publique du Québec. (2014b). L'impact économique de l'obésité et de l'embonpoint. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1786_Topo_9.pdf

Institut national de la santé publique du Québec. (2015a). Les conséquences économiques associées à l'obésité et l'embonpoint au Québec : les coûts liés à la consommation de médicaments et à l'invalidité. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/2035_obesite_couts_medicaments_invalidite.pdf

Institut national de la santé publique du Québec. (2015b). Les conséquences économiques associées à l’obésité et à l’embonpoint au Québec : les coûts liés à l’hospitalisation et aux consultations médicales. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1922_Consequences_Economiques_Obesite.pdf

Institut national de santé publique du Québec. (2016). L'obésité et l'embonpoint : quels sont les impacts économiques au Québec?. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/2126_obesite_embonpoint_impacts_economiques.pdf

Recherche

Mots clés

TD