Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Un coup d’œil sur notre passé 

En septembre dernier, les finissants du baccalauréat en sciences infirmières de l’Université Laval ont eu l’occasion de réaliser une visite au Monastère des Augustines. C’est Diane Tapp, professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières, qui a eu l’initiative d’impliquer les étudiantes du cours « Soins palliatifs et enjeux éthiques » dans cette activité aux touches historiques.

C’est par une incursion au cœur des archives et de la réserve du Monastère, ainsi que par un exposé sur l’histoire des Augustines, que les étudiantes et étudiants ont été à même de constater l’évolution des soins infirmiers à travers des siècles. Ce fut l’occasion pour les futurs cliniciens de prendre un temps d’arrêt et de réfléchir à leur propre conception du « prendre soin ». Les ateliers proposés dans le cadre de la visite ont également mis en valeur l’aspect religieux dans les soins, de même que l’impact de la communauté dans les services offerts aux patients depuis l’époque coloniale. À première vue, l’activité a été bien appréciée par les étudiants. Les commentaires recueillis démontrent l’intérêt de donner aux soignants des occasions de se questionner sur leurs pratiques et la relation qu’ils entretiennent avec les patients. Cette visite représente une occasion incroyable de saisir les fondements de certaines connaissances propres à la discipline infirmière, particulièrement en regard des soins de fin de vie.

Bien que l’offre de services du Monastère ait changé au cours des années, il n’en demeure pas moins que la vocation d’hospitalité est apparente dès que l’on entre en ce lieu patrimonial. Des activités visant le ressourcement sont d’ailleurs offertes par le Monastère pour tous les soignants; prendre soin de soi, en tant qu’infirmière ou infirmier, est essentiel pour le maintien d’une bonne santé psychologique. L’accueil chaleureux du personnel et l’héritage des Augustines sauront certainement susciter votre intérêt face à l’histoire des soins infirmiers et à l’importance de se connaître soi-même pour offrir à l’autre des soins authentiques et empreints d’humanité.

Martin Roberge, inf., M. Sc. (c), Ph. D.(étudiant)
Membre du Comité jeunesse de l’ORIIQ

Recherche

Mots clés

TD