Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Prendre soin de soi pour mieux soigner

Chaque semaine, le nombre estimé d’infirmières et infirmiers devant s’absenter du travail pour cause de blessure, de maladie, d’invalidité ou encore d’épuisement professionnel s’élève à plus de 13 000 au Canada (Chênevert, 2018). Mais qu’entend-on réellement par « épuisement professionnel » ? Selon Combalat et al. (2011), le syndrome d’épuisement professionnel des personnes soignantes se définit comme une « expérience psychologique négative vécue par un individu, lié au stress émotionnel et chronique causé par un travail ayant pour but d’aider les gens » (cité dans Canouï, et Mauranges, 2008, p. 845). Dans un environnement où les problèmes de main-d’œuvre sont quotidiens, il faut demeurer sensible à cette situation et planifier des stratégies d’adaptation.

La relève infirmière n’est malheureusement pas à l’abri du risque d’épuisement professionnel. La socialisation en début d’emploi peut s’avérer éprouvante et nécessiter de s’adapter à un nouveau rôle dans des milieux présentant des difficultés à plusieurs niveaux. En effet, la charge de travail élevée, le manque de soutien, la non-familiarité avec l’organisation et des situations cliniques, la souffrance des patients et l’adaptation aux quarts rotatifs ont été déterminés comme les principaux éléments anxiogènes dans l’environnement des jeunes infirmières (Jimenez, Navia-Osorio et Diaz, 2010).

Toutefois, il existe divers moyens de prévention et facteurs de protection, comme le soutien social. En effet, pouvoir solliciter un réseau d’aide lorsque des situations problématiques ou stressantes sont vécues réduirait les tensions et les conflits, et aurait un effet bénéfique direct sur la santé (Doudin, Curchod-Ruedi, Lafortune, et Lafranchise, 2011). Les stratégies d’adaptation centrées sur les émotions, comme verbaliser les difficultés vécues avec autrui et participer à des activités avec ses collègues, sont aussi des moyens efficaces de gestion du stress et de prévention de l’épuisement (Cai, Li et Zhang, 2008). Les milieux de travail offrent différentes ressources, comme les programmes d’aide aux employés et aux familles.

En ce sens, le Comité jeunesse a proposé une activité destinée aux infirmières et infirmiers de la relève, le 9 mai dernier, dans le cadre de la Semaine de la profession infirmière. Cet évènement visait à favoriser les échanges et à sensibiliser la relève infirmière à l’importance de prendre soin de soi et de promouvoir une bonne santé mentale, et ce, dès le début de la carrière.

Par : Mélissa Tremblay, inf. B. Sc. et vice-présidente du Comité jeunesse

 


Révision : Audrey Lortie, B. Sc. inf., M. Sc (c.) et présidente du Comité jeunesse

 

Références

Cai, Z.X., Li, K., & Zhang, X.C. (2008). Workplace stressors and coping strategies among Chinese psychiatric nurses. Perspectives in Psychiatric Care, 44(4), 223-231.

Combalat, P., Altmeyer, A., Barruel, F., Bauchetet, C., Blanchard, P. Copel, L., Ganem, G., … Rusziewski, M. (2011). Syndrome d’épuisement professionnel des soignants. Oncologie, 13(12), 845.

Doudin, P.A., Churchod-Ruedi, D., Lafortune, L., & Lafranchise, N. (Eds) (2011). La santé psychosociale des enseignants et des enseignantes. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Jimenez, C., Navia‐Osorio, P. M., & Diaz, C. V. (2010). Stress and health in novice and experienced nursing students. Journal of Advanced Nursing, 66(2), 442-455.

Recherche

Mots clés

TD