Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

ENFIN L’ARRIVÉE DES PREMIÈRES INFIRMIÈRES PRATICIENNES SPÉCIALISÉES EN SANTÉ MENTALE (IPSSM)! 

Personne n’est à l’abri de la maladie mentale. Selon la Direction de la santé mentale du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), au Québec comme au Canada, près de 20 % de la population souffrira au cours de sa vie d’une maladie mentale diagnostiquée ou non. Il est certainement juste de croire que la plupart d’entre nous seront, un jour ou l’autre, touchés par la maladie mentale, personnellement ou par l’expérience d’un parent, d’un ami ou d’un collègue.

Devant les besoins toujours plus complexes et plus nombreux de la population concernant la santé mentale et les problèmes d’accessibilité aux soins et aux services de qualité en santé mentale, les différentes instances administratives et politiques, dont le MSSS, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), ainsi que le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont collaboré au développement du rôle émergeant de l’infirmière praticienne spécialisée (IPS).

C’est en 2017 qu’a vu le jour le premier programme d’IPS en santé mentale (IPSSM) dans le réseau des Universités du Québec (UQ), et en 2019 qu’a été célébrée l’arrivée de la première mouture (AIPSQ, 2017). Ainsi, après 75 crédits de 2e cycle universitaire et une multitude de sacrifices plus tard, me voici avec une maîtrise et un diplôme d’études supérieures spécialisées en santé mentale!

Maintenant, en quoi consiste le travail d’une ou d’un IPS en santé mentale?

Globalement, selon l’OIIQ et le CMQ (2019), le rôle des IPSSM vise à améliorer l’accessibilité, la qualité, la sécurité et la continuité des soins et des services en première, deuxième et troisième ligne auprès d’une clientèle de tout âge et combine à la fois une pratique infirmière avancée et l’exercice d’activités médicales. Outre l’habilitation à évaluer les troubles mentaux, l’IPSSM peut effectuer cinq activités médicales en vertu de l’article 36.1 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers (LII), soit : la prescription d’examens diagnostiques, l’utilisation de techniques médicales invasives ou présentant des risques de préjudice, la prescription de médicaments et d’autres substances, la prescription de traitements médicaux et l’utilisation et l’application de traitements médicaux invasifs ou présentant des risques de préjudice.

Sur un plan plus personnel, mon retour aux études à temps plein a été une question d’occasions et de circonstances favorables. Toutefois, vous pouvez imaginer qu’à 42 ans, plusieurs défis m’attendaient. Aussi, être une pionnière n’est pas une simple tâche, tant dans le rodage d’un nouveau programme d’éducation que dans l’implantation d’un nouveau rôle. Non seulement une méconnaissance du rôle d’IPSSM et de ses fonctions existe dans le système de soins et de services, des partenaires de soins et de la population, mais, selon DiCenso et al. (2010), Smith (2011) et Howell et al. (2015), il existe aussi des problèmes légaux et un possible manque de vision, de planification des besoins en ressources humaines et de structure politique. De plus, dans certaines organisations, un enjeu de leadership entraîne des difficultés de collaboration avec des médecins généralistes et spécialistes dans l’intégration des IPS dans leurs nouvelles fonctions, un financement insuffisant, un manque de soutien des organisations pour offrir du mentorat aux IPS, ainsi qu’une possible réticence de la part de patients âgés et de leur famille quant aux soins prodigués par les IPS.

Pour ma part, je ne peux qu’être reconnaissante envers mon programme d’études, mes superviseurs de stage, ma Direction des soins infirmiers et ma nouvelle équipe de travail qui ont tous contribué à m’améliorer. J’en profite d’ailleurs pour remercier sincèrement toutes les infirmières et les infirmiers qui nous ont précédés, dont les IPS, et toutes les personnes ayant fait avancer la pratique infirmière spécialisée. J’ai la chance immense de travailler en troisième ligne au Département de psycho-oncologie du CHU de Québec-Université Laval, avec des médecins partenaires et des collègues accueillants, respectueux et ouverts. J’offre mes compétences autant à la pratique clinique directe pour la clientèle ambulatoire et hospitalisée, qu’à la formation et au coaching. J’espère à mon tour contribuer à l’avancement de la profession infirmière et au mieux-être de la population!

Karine Paquet
Infirmière praticienne spécialisée en santé mentale

Références 

AIPSQ. (2017). Historique des infirmières spécialisées du Québec. Repéré à http://aipsq.com/association-des-infirmieres-praticiennes-specialisees-du-quebec/historique/au-quebec

DiCenso, A., Bryant-Lukosius, D., Martin-Misener, R., Donald, F., Abelson, J., Bourgeault, I., ... Harbman, P. (2010). Factors enabling advanced practice nursing role integration in Canada. Nursing Leadership (Toronto, Ont.), 23 Spec No 2010, 211-238. Repéré à https://pdfs.semanticscholar.org/2a26/beade1e1aad666e8cd2169bc4d3b4181a319.pdf

Howell D, Keshavarz H, Esplen MJ, Hack T, Hamel M, Howes J, Jones J, Li M, Manii D, McLeod D, Mayer C, Sellick S, Riahizadeh S, Noroozi H, & Ali M. (2015). A Pan Canadian Practice Guideline: Screening, Assessment and Care of Psychosocial Distress, Depression, and Anxiety in Adults with Cancer. Toronto: Canadian Partnership Against Cancer and the Canadian Association of Psychosocial Oncology. Repéré à https://www.capo.ca/resources/Documents/Guidelines/3APAN-~1.PDF

Ministère de la Santé et des Services Sociaux. (2015) Plan d’action en santé mentale 2015-2020 : Faire ensemble et autrement. Repéré à http://www.cps02.org/media/15-914-04W-Planensantementale2015-2020.pdf

L’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec et le Collège des médecins du Québec. (2019). Pratique clinique de l’infirmière praticienne spécialisée en santé mentale – Lignes directrices. Repéré à https://www.oiiq.org/documents/20147/237836/2506-lignes-directrices-IPSSM-web.pdf/3e133ffd-d9fa-dd1a-8b3e-ea1387cad37

Smith, A. (2011). Mise en place de conditions favorables à l’intégration des infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne: une recension des écrits et des meilleures pratiques. Longueuil : Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie. 16 p. Repéré à http://extranet.santemonteregie.qc.ca/depot/document/3565/IPS_VF%2005%2012%2011.pdf

 

Recherche

Mots clés

TD