Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Les 10 bonnes pratiques pour faciliter l’intégration dans la profession infirmière 

La transition des études vers la réalité des milieux cliniques vécue par les infirmières et infirmiers dans les premiers mois de leur pratique peut être éprouvante(1). 

Dans cet article, on vous présente dix « bonnes pratiques » à l’intention des candidates et candidats à l’exercice de la profession infirmière afin de faciliter la transition vers l’exercice de votre nouvelle profession.

1- Utiliser l’approche réflexive afin de tirer le maximum de chaque situation difficile rencontrée, faire preuve de curiosité et sortir de sa zone de confort. C’est important d’accepter de ne pas tout savoir(2;3).

2- Se souvenir de la raison de son choix d’intégrer la profession et se le rappeler lors des moments plus difficiles(3).

3- Faire preuve d’indulgence envers soi. L’infirmière ou l’infirmier qui commence sa carrière est novice. Il n’est donc pas attendu de cette personne qu’elle soit en mesure de gérer immédiatement ou seule des cas ou des situations complexes(4;5).

4- Poser des questions. Cela témoigne de l’introspection et du professionnalisme. Il n’y a aucune mauvaise question(4).

5- Conserver un équilibre de vie. Il faut mobiliser ses propres stratégies d’adaptation au stress, comme pratiquer une activité physique ou rechercher du soutien émotionnel auprès d’un proche(6).

6- Ne pas s’isoler. Il faut mobiliser toutes les ressources pour appuyer et développer le jugement clinique : le patient lui-même, les autres professionnels de la santé, les outils cliniques, etc.

7- Utiliser le soutien clinique disponible. Par exemple, la plupart des établissements ont recours à un programme de préceptorat pour favoriser l’intégration des nouveaux membres de la profession, une source importante de développement du savoir professionnel(2;3).

8- Être un acteur de changement. Utiliser les données probantes actuelles afin de développer son leadership pour contribuer à l’avancement de la pratique infirmière, dénoncer des injustices sociales et pratiquer avec bienveillance(3).

9- Garder contact avec ses pairs. Cela permet de normaliser les expériences vécues et d’augmenter le sentiment d’appartenance à la profession. Ces relations aident à développer ses habiletés de communication et de pensée critiques(2).

10- Reconnaître ses bons coups ! Faire preuve de fierté, afficher ses couleurs et pratiquer selon ses valeurs en n’oubliant pas de se faire plaisir (3).

Stacy Corriveau, inf., B. Sc.
Étudiante M. Sc., Université de Sherbrooke

Thomas Coutu, inf., B. Sc.

Alexandra Duvivier, inf. M. Sc.
Professeure de clinique, Université de Sherbrooke

Références 

1.Charette, M., Goudreau, J.  Bourbonnais, A. (2020). Soutenir les infirmières nouvellement diplômées. Perspective infirmière, 17(5), 54-59.

2. Cockerell, K., & Stamps, A. (2021). Practical advice for new graduate nurses. Nursing made Incredibly Easy19(1), 11-13.

3. Pearce, L. (2019). FROM STUDENT TO STAFF NURSE : advice for a smooth transition. Nursing Standard, 34(4), 28-30.

4. Chandler, G. E. (2012). Succeeding in the first year of practice: Heed the wisdom of novice nurses. Journal for Nurses in Professional Development28(3), 103-107.

5. Bérubé, M., Touchette, S. & Brien, L. (2008). Préparation optimale. Perspective infirmière, juillet/août, 25-27.

6. Lord-Gauthier, J., de Montigny, F. & Bouchard, S. (2016). Le stress au travail, savoir y faire face. Perspective infirmière, 13(5), 21-25.

Recherche

Mots clés

TD